Tout savoir sur les déserbeurs thermiques

Tout savoir sur les déserbeurs thermiques

On entend par désherbeur thermique un appareil dédié pour le désherbage, qui est capable de générer une forte chaleur dans le but de faire éclater les cellules des mauvaises herbes persistantes dans le jardin. La méthode que propose cet appareil est reconnue comme étant écologique, étant donné que le processus à l’issue de ce désherbage thermique consiste à dessécher la plante au cours de deux ou trois jours. Bien qu’un tel appareil soit encore peu connu dans le monde du jardinage il y a quelques années, les désherbeurs thermiques existent maintenant en plusieurs variétés pour répondre à différents besoins.

Une solution écologique pour le désherbage

Le désherbeur thermique s’apparente en général comme un chalumeau portatif doté d’une longue manche avec une poignée placée à l’extrémité, d’un bloc renfermant son moteur, et souvent, d’un cône protecteur placé sur l’embout de l’appareil, et qui lui permet de contrôler le choc thermique avec précision. Très facile à manipuler, son utilisation nécessite toutefois quelques techniques particulières, tout simplement du fait que durant le processus, il faut veiller à ne pas brûler les plantes, car les parties non brûlées vont vite se régénérer. Pour un résultat plus efficace, l’utilisation du désherbeur thermique doit se faire régulièrement, c'est-à-dire, effectuer plusieurs passages pendant une semaine jusqu’à ce que les plantes concernées se dessèchent entièrement. Cela dit, la qualité du résultat dépend aussi en partie du type de désherbeur utilisé, qui doit être préalablement choisi en fonction des plantes à éliminer. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à consulter des distributeurs spécialisés dans ce domaine, à l’exemple de https://www.fixtout.fr.

Deux grands types de désherbeurs thermique

Il existe en général deux grands types de désherbeur thermique, les modèles à gaz et électriques. Le choix d’un modèle ne se repose pas uniquement sur une question de budget, mais peut aussi se référer à la fréquence d’utilisation, la surface à travailler, ou selon les types de plantes à éliminer.

Un désherbeur à gaz est souvent un modèle très mobile. Il permet de travailler sur une surface beaucoup plus importante, et génère des flammes ou de la chaleur à infrarouge. L’autonomie de l’appareil peut dépendre de la fréquence d’utilisation, et du volume de la bouteille de gaz auquel il est relié. Bien sûr, pour qu’on puisse se déplacer avec cet appareil, la bouteille doit être montée sur un chariot.

Le désherbeur électrique en revanche est relié par un long câble d’alimentation, dont la longueur peut varier selon la marque et le modèle. Cet appareil répond à une utilisation occasionnelle et est prévu pour une surface de travail plus réduite. Contrairement aux flammes de modèle précédent, ce dernier émet des ondes de chaleur intense, souvent par vapeur, pour dessécher les plantes. Il est également plus facile à régler et convient parfaitement aux néophytes.

L’intérêt de choisir cet appareil

Le principal intérêt dans l’utilisation d’un désherbeur thermique est que cet appareil offre une nouvelle manière d’éliminer les mauvaises herbes sans recourir à l’utilisation d’herbicides chimiques. Cela libère son utilisateur à de nombreuses contraintes, comme le fait de devoir éloigner les enfants et les animaux domestiques durant et après le désherbage. Mais le plus important est qu’avec cet appareil, on n’aura plus à ménager beaucoup d’efforts et dépenser tout son temps à enlever les mauvaises herbes manuellement. Il suffit de quelques passages avec ce balai thermique pour éliminer les plantes les plus tenaces sur les allées de jardins.

Il faut tout de même savoir que l’utilisation d’un désherbeur doit aussi se faire en fonction du temps. Durant les temps de pluies et des vents forts et froids, la chaleur émise par l’appareil peut être désorientée par ces facteurs climatiques, et peut perdre en termes de précision et de température. Les experts recommandent de procéder au désherbage avant la fin de l’hiver.